Après avoir passé votre permis bateau, vous allez vous acheter un bateau. Vous devez connaître les équipements de sécurité que vous devez posséder à bord pour naviguer en toute sécurité. 

 

Un matériel spécifique en fonction de la zone de navigation 

Il existe plusieurs types de permis bateau : le permis côtier, le permis hauturier et le permis fluvial. Ces permis vous donneront accès à des zones de navigation de plus en plus éloignées d’un point d’amarrage :

  • Le permis basique vous permet d’aller jusqu’à 2 miles de la côte ;
  • Le permis côtier vous permet d’aller jusqu’à 6 miles de la côte ;
  • Le permis hauturier vous permet de naviguer dans les zones dites « semi-hauturières » qui vont jusqu’à 6 et 60 miles de la côte. Vous avez aussi accès aux zones au-delà de 60 miles.  

équipement de sécurité à bord d'un bateau

En fonction de la distance, le matériel nécessaire à votre sécurité et celle des passagers va se retrouver impacté. 

L’équipement de base pour une sécurité réglementaire 

Lorsque vous naviguez en bateau, peu importe la distance, l’équipement de base comprend tout d’abord un équipement individuel de flottabilité comme une bouée ou un gilet de sauvetage. Par la suite, votre bateau doit être équipé d’un dispositif lumineux comme une lampe torche. Rappelons que chaque équipement est soumis à un niveau de flottabilité pour être adapté à la navigation maritime. Le permis de bateau basique vous oblige à posséder à bord de votre embarcation un dispositif anti incendie comme un extincteur. 

Avec la zone de navigation côtière, une liste d’équipement qui s’étoffe Gilets de sauvetage indispensables après avoir passé le permis bateau

Si vous possédez le permis côtier, vous avez la possibilité de naviguer jusqu’à 6 miles de la côte. Cela implique plus de risques lors de la navigation. De ce fait, les matériaux et équipements obligatoires sont adaptés à ce type de navigation. On ajoute à la liste des équipements de base : 

 

  • un DRAPM qui correspond au dispositif de repérage et d’assistance pour personne à la mer. Cela prend la forme d’une bouée luminescente qui permet de voir une personne tombée à l’eau ; 
  • Une carte marine officielle qui peut être électronique aujourd’hui. Attention, il faut bien s’assurer que la carte soit réglementaire ;
  • Un compas magnétique étanche pour pouvoir s’orienter. Il peut être remplacé par un GPS magnétique ;
  • 3 feux rouges à main. Ces feux de détresse permettent d’alerter les organismes de sauvetage en cas de danger ou de situation à risque.

 

Au delà de 6 miles, un équipement adapté à la zone à risque

 

Le permis hauturier permet de naviguer au-delà de 6 miles. Cela correspond à environ 10 km de la côte. De ce fait, on ne peut pas voir votre bateau ni l’atteindre facilement. L’équipement réglementaire à bord s’en trouve logiquement enrichi pour prévenir les situations à risque : noyades, incendies, perte de contrôle, météo à risque …  

 On trouve notamment les équipements de communication électronique comme la radio VHF fixe. Elle permet de communiquer du navire vers la terre ferme si besoin de secours ou d’information comme des bulletins météorologiques en cas de tempête. D’autre part, c’est un moyen d’informer sur sa position. Ajoutez à ceci un VHF Portatif, obligatoire depuis 2015.

En termes d’équipement, ajoutez à la liste un harnais de sécurité et une longe par personne. Pour terminer, une trousse de secours qui comporte des équipements de soin est obligatoire. Notre liste ne comprend pas tous les équipements. Pour accéder à la liste exhaustive de l’équipement nautique, une documentation de la marine française est disponible.